Goto main content

RÉPERTOIRE

Crédit photo : L'Autre Montréal

 

Que vous soyez tout simplement curieux de comprendre Montréal, ou que vous souhaitiez

des apports stimulants dans votre milieu communautaire, professionnel, L’Autre Montréal

offre aux groupes un large répertoire de circuits, comprenant des découvertes thématiques

et d’autres axées sur l’exploration de territoires particuliers.

SAISIR L’ESSENTIEL DE MONTRÉAL

Les Autochtones et la ville

Au 17e siècle, Montréal est l’un des grands carrefours euro-amérindiens du continent.
Aujourd’hui, Autochtones et non-Autochtones se côtoient encore, sans que les réalités
autochtones soient toujours bien comprises. En cette ère d’affirmation politique et culturelle
des Autochtones, nous vous proposons la découverte de pans moins connus du passé ancien ou
récent de l’histoire autochtone montréalaise, incluant l’exploration de notre histoire commune.
Kwe Kwe.


Du fleuve à la montagne : une première découverte de la ville


Conçu pour les visiteurs et les nouveaux arrivants, le circuit est fondé sur le plaisir d’une
toute première découverte de la ville. Constater la beauté du fleuve et de la montagne, c’est
déjà être en mesure de situer Montréal dans l’espace. La visite permet aussi de comprendre
les jalons du développement urbain, de découvrir l’originalité du patrimoine architectural
populaire, et de saisir les grandes lignes de force qui traversent la ville : fractures sociales,
vagues d’immigration, espaces de la marginalité, solidarités citoyennes, vitalité et
animation des quartiers centraux.


Des villages à la métropole : l'évolution de Montréal

 

Comment l’île de Montréal s’est-elle constituée en espace urbain ? C’est au 19e siècle que la campagne
bascule vers l’urbain alors que Montréal devient le cœur industriel du Canada. Le circuit explore la fin
du monde rural et les étapes de l’urbanisation. Il montre l’exacerbation des inégalités sociales caractéristiques
de la révolution industrielle et la persistance de ces inégalités dans une ville marquée aujourd’hui par la désindustrialisation
et l’émergence d’une économie de services. Du centre-ville au canal de Lachine, de Westmount à Saint-Henri,
le circuit prend la mesure des contrastes sociaux et de la solidarité citoyenne qui marquent la ville d’hier et d’aujourd'hui.


Griffintown : quartier en disparition, quartier en ébullition


Que se passe-t-il dans le plus ancien quartier ouvrier du Canada ? Trésors patrimoniaux
industriels et résidentiels préservés (ou non), réalisations novatrices (ou moins), fantômes
du passé, jardins secrets : près de deux siècles d’histoire à découvrir pour qui sait lire le
long des berges du canal de Lachine et sous les lignes de stationnement.


La Main de Montréal : frontière ou carrefour ?

 

« Rue du perpétuel renouveau », le boulevard Saint-Laurent est à la fois le lieu de naissance
de la marge et de la modernité montréalaise, le carrefour des cultures, des idéologies et des 
combats politiques, le corridor immigrant de la ville et l’ancien secteur du vêtement qui accueille 
aujourd’hui boutiques et restos branchés. De la rue Sherbrooke à la rue MarieAnne, la découverte à 
pied d’un concentré d’histoire qui couvre plusieurs siècles du grand boulevard qui porte une partie de l’identité montréalaise

COMPRENDRE SA DIVERSITÉ CULTURELLE

La courtepointe montréalaise : des premiers immigrants aux communautés culturelles
d’aujourd’hui


Grand sujet d’actualité au Québec, l’immigration est parfois perçue comme un phénomène
récent. Pourtant, Montréal accueille depuis des siècles des immigrants qui ont apporté
d’importantes contributions à la société québécoise. Le Griffintown des Irlandais, l’ancien 
quartier des Noirs américains autour de la gare Windsor et le Quartier chinois rappellent
les réalités de l’immigration au 19e siècle. En remontant le boulevard Saint-Laurent, on
découvre les grandes vagues d’immigration du 20e siècle : Juifs, Portugais, Grecs, Italiens.
L’exploration de Parc-Extension, quartier d’immigration récente, permet de situer les
enjeux de l’immigration d’aujourd’hui.


Courtepointe Jeunes


Adaptation de La courtepointe montréalaise pour les jeunes de 13 ans et plus. Cette visite
inclut un exercice à faire en classe avant l’excursion, et des exercices d’observation dans
le Quartier chinois ou dans Parc-Extension.


Lutte au racisme


En 1740, Marguerite Duplessis, esclave, réclame son émancipation. En 1885, les
Montréalais d’origine chinoise dénoncent une politique d’immigration raciste. Au début
du 20e siècle, les Juifs montréalais s’organisent pour combattre l’antisémitisme. Dans les
années 1980, les manifestations de chauffeurs noirs changent les règles dans l’industrie du
taxi. Au fil des siècles, nombreux sont ceux et celles qui ont dû se battre pour l’égalité des
droits. Du combat pour l’émancipation des esclaves à la dénonciation des politiques
d’immigration racistes en passant par les cas plus récents de lutte contre le profilage racial,
découvrez la solidarité en action à Montréal.

EXPLORER LES PARTICULARITÉS DE SON AMÉNAGEMENT

Ruelles : Saint-Henri, côté cour


Les ruelles font partie du patrimoine populaire et de la mémoire collective. D’abord
passages obligés des domestiques dans les quartiers chics, voies de desserte dans les
quartiers populaires, plusieurs ruelles seront refaçonnées par les résidents qui créeront des
bijoux de verdure et de socialisation à force de bras et de solidarité. Il y a de la vie,
beaucoup de vies, sous l’échangeur Turcot.


Cultures et jardins : l’agriculture urbaine à Montréal


Des jardins ecclésiastiques aux jardins communautaires en passant par les jardins de la
Victoire, les Montréalais ont toujours semé et récolté. Aujourd’hui, jardins sur les toits,
jardins collectifs et ruelles vertes viennent donner un nouveau sens à des siècles de cultures.

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX SOCIAUX

Les bâtisseuses de la cité


Le « défilé de la fierté » des femmes ! Bâtisseuses, gestionnaires, visionnaires : toujours
présentes, trop souvent invisibles, les femmes jouent un rôle clé dans la vie montréalaise,
tant chez les communautés iroquoiennes de Hochelaga qu’après la fondation de
Ville-Marie par Maisonneuve et Jeanne Mance. Dans les domaines de l’éducation, de la
santé ou des arts, sur le marché du travail, dans la rue ou sur les ondes, la ville témoigne
de l’action des femmes. Il est bon de se rappeler que les batailles sont anciennes, les
victoires récentes, et la vigilance toujours nécessaire.


Itinérance : On ne naît pas dans la rue...


Dès le 19e siècle, des communautés religieuses ou des organismes de charité ont offert de
l’aide aux personnes « nécessiteuses ». Au 21e siècle, alors que les inégalités sociales sont
loin d’avoir disparu, ce travail communautaire se poursuit. Mais la relève offre des
approches et des services beaucoup plus diversifiés. Des refuges aux centres autogérés, des
communautés religieuses aux pairs aidants, en passant par des services offerts
spécifiquement aux Autochtones, aux femmes ou aux jeunes, une tournée-découverte de la
« grande misère », mais surtout de la grande solidarité.


Montréal communautaire : les solidarités en action dans la ville


Depuis les années 1960, les citoyens de Montréal ont créé des organismes qui portent leurs
idées et leurs aspirations sur la place publique. Ce circuit évoque la riche histoire de ces
groupes communautaires qui tentent de démocratiser la vie urbaine et de recomposer le
tissu social affecté par la pauvreté et l’exclusion. Il situe l’action des groupes dans l’histoire
des quartiers populaires et présente certaines de leurs réalisations en matière de services
alternatifs et d’aménagements exemplaires. Il évoque également quelques grands
précurseurs et alliés des groupes de citoyens : mouvement réformiste du début du 20e
siècle, syndicats et mouvements d’action catholique.


Montréal de la « folie » : l’évolution des droits en santé mentale


Trop lentement, les mentalités évoluent en ce qui a trait aux personnes dont la souffrance
est mentale. Le circuit situe le traitement des « fous » dans l’histoire : au 17e siècle,
hébergement dans les mêmes lieux que les indigents, les malades et les criminels; au 19e
siècle, enfermement, ségrégation et médicalisation; dans la seconde moitié du 20e
siècle, désinstitutionalisation et désengagement de l’État. Une exploration qui propose
une réflexion sur l’exclusion des personnes vulnérables sur le plan psychologique, sur les
droits des personnes psychiatrisées et sur les options issues du milieu communautaire.


La solidarité alimentaire en actions
 

L’accès pour tous à une saine alimentation est un enjeu qui mobilise aujourd’hui un grand
nombre d’acteurs, provenant de différents horizons. Ce circuit retrace l’évolution de l’aide
alimentaire à Montréal, des soupes populaires aux cuisines collectives, et présente les
différentes approches et actions adoptées pour lutter contre la faim en milieu urbain. Le
circuit met en valeur des initiatives communautaires réalisées ces dernières années dans les
territoires situés au nord de l’île de Montréal : Petite-Patrie, Parc-Extension, Ahuntsic,
Saint-Laurent, Bordeaux-Cartierville, Saint-Michel et Villeray.

PLONGER DANS SA CULTURE

Ma ville en cinémascope


La première projection en Amérique a lieu à Montréal en 1896. Coup de foudre : les
Montréalais se passionnent pour les « vues animées ». Divertissement populaire par
excellence, le cinéma du 20e siècle s’installe dans des salles somptueuses où se côtoient
bourgeois et ouvriers. Cette visite part sur les traces des pionniers, la belle époque des
cinémas d’art et d’essai et la moins belle époque de la censure... Au 21e
siècle, à quelle enseigne loge le septième art ? Un circuit pour cinéphiles, férus d’histoire ou amoureux du
patrimoine.


Montréal des plaisirs : une histoire des spectacles et du divertissement


Montréal, ville d’innovation culturelle, de festivals et de concerts extérieurs gratuits ? C’est
vrai depuis des siècles. Au 19e siècle, les jardins de plaisir proposent activités culturelles
gratuites et en plein air. Au 20e siècle, l’effeuilleuse Lili Saint-Cyr se rhabille, mais fait
salle comble. Venez repérer les lieux où sont apparus les divertissements populaires et les
arts de la scène. À Montréal, on sort et on veille tard... depuis longtemps !


Montréal en jazz 


À partir de l’ancienne gare Windsor, près du quartier d’enracinement de la communauté
noire de Montréal, partez à la découverte des nuits chaudes des célèbres clubs du
Downtown tels que le Rockhead’s Paradise et des boîtes de nuit du Uptown. La visite se
termine à la Maison du Festival, en plein cœur du site du Festival International de Jazz de
Montréal créé en 1980. Le tout agrémenté d’extraits de célèbres pièces de jazz et de rares
enregistrements d’époque.


La peau des murs : murales et graffitis


Les murs nous parlent ! Art ou vandalisme, réflexion politique ou égocentrisme, œuvres de
commande ou défi à l’autorité ? De la « bombe » au pinceau en passant par le tricot, 
découvrez l’art de la rue et le muralisme montréalais sous ses diverses formes, légales ou
moins, d’hier à aujourd’hui.


Une ville en art


Beau temps mauvais temps, Montréal vous offre tout à fait gratuitement ses trésors en art
public. Entre innovation et censure, œuvres souterraines ou à l’air libre, voyez la ville
comme une grande exposition en (r)évolution permanente.

 

Safari architectural


Parcourir le centre-ville de Montréal, jumelles à la main ! Axée sur l’histoire de l’architecture et surtout sur l’observation d’ornementations qui passent trop souvent inaperçues, ce « safari architectural » se veut tout autant instructif que ludique. Partez à la chasse aux détails.

 

 

VIE DE QUARTIER

 

Centre-Sud : Il était une fois dans l’Est

Il s'est aussi appelé faubourg Québec, faubourg Sainte-Marie, faubourg à m’lasse, Quartier
latin, quartier Saint-Jacques, quartier Sainte-Marie, Terrasse Ontario. Centre-Sud, c’est
cinq quartiers dans un : le quartier ouvrier appauvri, la dure réalité de la rue, la cité des
communications, le Village gai, une vie culturelle longue de plus d’un siècle. Avec la
construction du pont Jacques-Cartier et de la Maison de Radio-Canada, l’élargissement du
boulevard René-Lévesque, la fermeture des usines et la disparition du faubourg à m’lasse,
Centre-Sud a connu plusieurs vies. De La Poune à Mado, en passant par Chez Pops ou le
Centre d’éducation et d’action des femmes, encore et toujours un milieu de vie étonnant de
diversité et de solidarités.


Le chemin des Carrières

Au cœur de l’ancien village de Côte Saint-Louis et au carrefour de plusieurs (futurs)
quartiers, le chemin des Tanneries file vers le nord-est. Il deviendra chemin des Carrières
en raison des carrières de pierre grise qui jalonnent son tracé. Les territoires voisins
s’urbaniseront au rythme des industries qui s’installeront le long de la « nouvelle » voie
ferrée. Dans la Petite-Patrie d’aujourd’hui, bâtiments municipaux, écuries, incinérateurs et
ateliers d’entretien des tramways ont connu de grandes transformations. Ils témoignent de
l’histoire du développement local et nous interpellent sur les enjeux de redéveloppement
urbain.


Le Mille carré doré (Golden Square Mile) : le charme discret de la bourgeoisie


Une découverte des « châteaux » du Golden Square Mile et de la vie quotidienne dans cet
ancien quartier de la grande bourgeoisie anglophone qui s'installe au pied de la montagne
au 19e siècle. Quelques dizaines de familles, possédant à l’époque plus de 70 % de la
richesse canadienne, se feront construire des demeures exceptionnelles sur un territoire
d’un mille carré... doré. Préservées, recyclées, démolies, en perdition : que sont les belles
devenues ?


Hochelaga-Maisonneuve : de la « cité des promoteurs » à la solidarité citoyenne

Hochelaga et Maisonneuve sont d’anciens villages du bord du fleuve devenus villes,
réunies ensuite dans un même quartier montréalais. Hochelaga-Maisonneuve a connu la
prospérité industrielle, et la misère liée à l’industrialisation. Il a aussi pris en plein cœur la
modernisation amorcée dans les années 1960, entraînant démolition ou reconversion de
centaines de maisons, institutions et usines. Entre la beauté de l’ancienne ville de
Maisonneuve et le renouveau que vit le quartier, des décennies de solidarité auront permis
à Hochelaga-Maisonneuve de demeurer un quartier populaire... de plus en plus populaire !


Mile-End, au cœur de l’urbanité


Ancienne ville devenue quartier par excellence du métissage culturel, le Mile-End
représente depuis plus de 100 ans un lieu de rencontre entre communautés d’origines
diverses. L’exploration à pied de ce cadre de vie aux dimensions humaines permet de
découvrir quelques préoccupations d’aménagement bien actuelles tout en mettant en
lumière les éléments qui donnent une âme à un quartier.


Parc-Extension : Cent motifs, un paysage©


Devenu terre d’accueil pour les nouveaux arrivants, Parc-Ex’ est un minuscule territoire au
patrimoine urbain éclectique. De l’ancienne gare Jean-Talon aux usines cachées le long
des voies ferrées, en passant par les écoles primaires en expansion, les commerces
multiethniques et des lieux de culte de toutes confessions, découvrez les cent motifs qui
forment le paysage d’un quartier unique en son genre.

© Nom de la murale qui célèbre le centenaire du quartier, réalisée en 2008 par Annie Hamel pour l’organisme MU.


Le Vieux-Rosemont


Le train, encore le train et toujours le train ! Crucial dans le développement de Montréal,
le train est également à la base de l’essor du Vieux-Rosemont longtemps agricole. Entre
rails, spéculation immobilière et biquettes, découvrez l’histoire et le dynamisme social
séculaire du Vieux-Rosemont.


Ville Saint-Laurent : de village rural à puissance industrielle


Ville Saint-Laurent fut l’un des berceaux villageois de l’île de Montréal avant de devenir
un des hauts lieux industriels de la ville. S’il ne reste aujourd’hui que quelques clins d’oeils
architecturaux au passé rural, l’évolution de son centre historique nous rappelle la
constitution d’une ville au 19e siècle. La promenade nous fera aussi découvrir une banlieue
en ville, un quartier ouvrier construit de toutes pièces durant la Deuxième Guerre mondiale,
dans un parcours intégrant à la fois histoire industrielle et réalité cosmopolite
contemporaine.


Côte-des-Neiges


Côte-des-Neiges, c’est d’abord un village agricole où les terres s’aligneront sur un ruisseau
descendant la montagne. Cette particularité est à l’origine de sa trame urbaine actuelle.
Découvrez ce quartier cosmopolite au cachet unique et à la riche histoire citoyenne. Mais
où est passé son ruisseau ?


Fleurs de Macadam


Venez visiter deux « fleurs de macadam » du quartier Hochelaga-Maisonneuve, le Chic
Resto Pop (ancienne église) et la coop Station no 1 (ancienne centrale électrique). Vous
verrez pourquoi ses artisans ont obtenu de nombreux prix en patrimoine, environnement
ou développement communautaire.


L’autre Vieux-Montréal


De la place d’Armes à l’hôtel de ville, partez sur les traces d’un autre Vieux-Montréal :
celui des immigrants et des esclaves, des marins et des religieuses, des synagogues, des
protestataires. Venez constater la pluralité de la vieille ville. Pour se rappeler du temps où
« le Vieux », c’était Montréal !

 

Le Petit Laurier, un village en ville


Ce coin du Plateau a été baptisé « le petit Laurier » il y a quelques années par des résidentes souhaitant recréer l’esprit de village par des activités de voisinage autour de la rue Laurier, à l’est du parc du même nom. Le secteur se transformant très rapidement, il fallait éviter que la solidarité locale s’effiloche, que se perde la mémoire des lieux. Car le riche patrimoine architectural, culturel et social de cet ancien quartier ouvrier maintenant si couru est le résultat direct de décennies d’implication citoyenne. Ancienne carrière devenue parc, ruelles vertes et pistes cyclables, triplex et échoppes d’artisan, nous partons à la découverte des initiatives collectives ayant permis la préservation d’une vie de quartier de qualité, dans un environnement encore à échelle humaine. Il ne faudrait pas tout perdre par défaut de mémoire et de solidarité…

 

La Petite-Patrie, ces cafés aux clochers


Cafés de la Petite-Italie, architecture joyeuse des façades résidentielles, paroisses d’autrefois et patrimoine industriel parfois méconnu, la Petite-Patrie est le quartier des métamorphoses architecturales. Le parcours met en relief l’histoire attachante de ce quartier aux racines populaires.

 

À Verdun, au bord du fleuve


C’est au début du 20e siècle qu’on voit apparaître la petite ville ouvrière de Verdun, anciennement village Saint-Pierre. Ville-dortoir des usines du sud-ouest, Verdun est l’un des grands lieux de rencontre à Montréal des familles ouvrières anglophones et francophones. De la terre ferme aux rives du fleuve et aux rapides de Lachine, le parcours évoque les débuts de l’occupation de ce secteur de la ville tout en longeant le fleuve. Un quartier en ébullition à proximité du nouveau pont Champlain. 

 

Saint-Michel, la vie après les carrières


Partez à la découverte du Saint‑Michel d’hier et d’aujourd’hui à travers ses parcs, son patrimoine social et culturel, ses institutions, sa riche histoire communautaire et ses projets citoyens. Un quartier très fier de ses accomplissements et dont la solidarité est tissée serrée. 

 

Montréal-Nord, les jardins du nord


Ancien secteur agricole qui, pendant longtemps, sera le « jardin » de Montréal, puis ville de banlieue au développement ultra accéléré, l’actuel arrondissement de Montréal-Nord s’est toujours développé de façon indépendante face à la ville centre et a su garder, jusqu’à aujourd’hui, son caractère distinct.  Des maisons patrimoniales sur les magnifiques rives de la rivière des Prairies à la toute nouvelle place de l’Espoir, venez découvrir un coin de Montréal tout en contraste et résolument tourné vers l’avenir.  

 

Ahuntsic-Cartierville


De la construction du Fort-de-Lorette en 1696 aux différents noyaux villageois : celui du village de St-Joseph-de-Bordeaux à celui de Ahuntsic puis celui de Cartierville, jusqu’à leur annexion à la ville de Montréal, partez sur les traces de ces anciens villages du nord de l’ile. 

 

 

 

 

L'Autre Montréal
 
3680 rue Jeanne-Mance, bureau 310
Montréal (Québec) H2X 2K5
Canada
T 514 521-7802
info@autremontreal.com

 

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove